Réflexion

Dans le monde du hacking il existe plusieurs types de personnes. Certaines jonglent avec l’illégal (on les appelle les black hat), d’autres sont au service des entreprises et autres organisations (les white hat).

Entre les deux nous avons les grey hat, ce sont des personnes qui oscillent entre légal et illégal mais dans le fond ils n’utilisent pas leurs connaissances pour faire du profit.

Que vous soyez white, black ou grey, vos actions en tant que hacker peuvent vous coûter chères et ça, de nombreuses personnes en ont fait les frais. Gary McKinnon notamment. En 2001 il s’est introduit sur plus de 90 ordinateurs appartenant à l’US Army. Pourtant il n’a rien fait de mal en soi, il était juste curieux… Comme nous tous en fait. Cela ne l’a pas empêché d’avoir affaire à la justice américaine.

Suivant les pays il existe des législations différentes. En France, la première loi contre la cybercriminalité est apparue le 5 janvier 1988. C’était la loi Godfrain : préceptrice des lois actuelles. A l’époque, s’introduire sur un réseau qui ne vous appartenez pas pouvait vous coûter jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amendes.

Aujourd’hui la législation française est beaucoup plus sévère en raison de la puissance des attaques perpétrées. Des attaques massives comme Wannacry ont fait perdre des millions d’euros à de nombreuses entreprises. Des hôpitaux anglais ont été complètement bloqué et donc on peut imaginer que des malades ont pu en faire les frais.

Quelques soient vos motivations et à partir du moment ou vous avez un peu de pouvoir (la connaissance), vous avez le devoir de réfléchir aux conséquences de vos actions. Pour ma part, si j’ai lancé ce site ce n’est pas pour permettre à n’importe qui de faire n’importe quoi. Je l’ai créé dans le but bien précis de partager mes connaissances (et par la même occasion de stocker mes notes de recherche) ainsi qu’avertir les professionnels IT des failles existantes et comment il est possible de les exploiter.

Sachez bien que lorsque je rédige mes articles et fais mes tests, je n’attaque que mon matériel. C’est à dire mes ordinateurs, ma box, mon réseau, mes sites ou encore mes données.

Tout ça pour vous dire de faire attention. Pour certains c’est votre curiosité pour d’autres l’appât du gain. Mais dans les deux cas si vous allez trop loin, vous vous brûlerez les ailes so stay safe 😉 !